"Le troisième opus est bien en route", nous confie Marie-Anne Chazel, l’illustre Dame Ginette du film. "Je ne sais pas encore pour quand mais l’écriture est dans les tuyaux. Le plus dur, c’est raconter de bonnes histoires. Je ne sais pas encore sous quelle forme je vais revenir, car je ne suis même pas sûre à 100 % d’incarner le même rôle. Une seule certitude, je jouerai dedans et je suis emballée !"

À la barre, les mêmes qui ont fait le succès du film, le réalisateur Jean-Marie Poiré et l’acteur Christian Jacquouille la fripouille Clavier. " Les Visiteurs 2 s’arrêtant au moment de la Révolution, rappelle Marie-Anne Chazel, on n’est pas obligés de faire comme Les Bronzés 3 . 25 ans après : que sont-ils devenus ?" Alors que pour ce dernier ils jouaient sur le vieillissement des personnages, ici la tournure des événements est plus confuse. "Le deuxième volet s’arrête au descendant de Jacquouille, l’infâme politique. Donc, tout peut arriver. J’ai cru comprendre que ce serait dans le temps et certainement dans le passé. Mais je n’ai pas plus d’infos pour l’instant. L’important c’est de créer un bon film."

Même si elle n’est pas sûre d’incarner à nouveau la Dame Ginette comme on la connaît, l’actrice française est consciente d’avoir marqué les esprits, toutes générations confondues, par son rôle culte de clocharde déjantée. "Ça me touche extrêmement. D’abord, parce que cela me facilite le contact. Ensuite, et surtout, car c’est super de se dire que ce qui nous a amusés, jeunes, continue à amuser les gens aujourd’hui. Même les plus jeunes ! Ils ne rient sans doute pas pour les mêmes raisons que nous mais cela fonctionne toujours, via leurs propres références. C’est une chance inouïe de pouvoir vivre cela dans une carrière."

Entre cinéma , théâtre, télévision et réalisation, l’ex-membre du Splendid est une véritable touche-à-tout. À 61 ans et avec une pêche d’enfer, elle ne se dit pas prête à arrêter. Son secret ? "L’amour (NdlR : elle a divorcé de Christian Clavier en 2001), sourit-elle. Mais surtout de ne pas vieillir dans sa tête. On ne parle jamais d’âge dans notre métier. On s’entretient, on bouge, on vit une vie somme toute normale." Une vie normale pour des rôles plus légendaires les uns que les autres entre Dame Ginette des Visiteurs, Gigi des Bronzés ou encore Zézette du Père Noël est une ordure (pour ne citer qu’eux). "J’ai passé ma vie à jouer des débiles !, ironise-t-elle. Or, je suis plutôt quelqu’un d’intello. J’ai fait des études et je me serais bien vue médecin, paysagiste ou encore architecte. Aujourd’hui, je jardine…" (Sourires.)


Marie-Anne Chazel sera le 16 novembre au Forum de Liège et le 17 novembre au Cirque Royal de Bruxelles avec la pièce Le Bonheur. Infos et réservations sur www.ticketnet.be