Le festival revendique ces "handicaps commerciaux qui font de ces ovnis radicaux, des créations efficaces et attachantes"


MARSEILLE Le "film chiant" sera à l'honneur ce week-end à Marseille, lors du premier festival du genre, une façon pour son créateur de mettre en valeur des "films passionnants, des coups de coeur", victimes de "handicaps commerciaux", a indiqué à l'AFP jeudi l'organisateur, un artiste contemporain de 38 ans. Pour Emmanuel Germond, créateur du festival qui se tient de vendredi à mardi dans un cinéma d'art et essai à Marseille, derrière cette idée, "il y a l'envie de valoriser des films passionnants", mais considérés comme "trop longs, maladroits, muets, amateurs ou un peu trop politiques". Le festival revendique ces "handicaps commerciaux qui font de ces ovnis radicaux, des créations efficaces et attachantes".

Point d'orgue de cette édition "zéro" du festival: une soirée ciné-concert, samedi, avec la présentation d'un film dano-suédois, muet et en noir et blanc, datant de 1922, censuré dès sa sortie et fortement influencé par la peinture de Jérôme Bosch: "Häxan, la sorcellerie à travers les âges" de Benjamin Christiensen.

"Il est difficile de trouver un public pour des films qui sortent un peu de l'ordinaire, qui demandent un petit effort aux gens", précise le créateur du festival, qui espère faire partie des grands rendez-vous de la programmation "off" de Marseille Capitale européenne de la Culture en 2013.
Le Festival international du film chiant, se tiendra du 20 au 24 avril au cinéma "Les Variétés" à Marseille. Renseignements sur www.fific.fr.

© La Dernière Heure 2012