Minions 2 : il était une fois Gru ne sortira pas le 1er juillet comme prévu.

Depuis le début de l’épidémie de coronavirus, 120000 emplois ont été perdus à Hollywood. Mais de chômage, il n’est pas question pour les responsables de la programmation. Pour eux, le job s’est transformé en casse-tête journalier, avec la multitude de reports.

Leur dernière décision en date a encore un peu plus allongé les mines à l’ombre des grands studios. Minions 2 : il était une fois Gru ne sera pas présenté sur les grands écrans le 1er juillet comme prévu. En raison du coronavirus, le studio Illumination Mac Guff de Paris a dû fermer ses portes. Impossible de finir le travail à temps. Le film, dès lors, se voit repoussé à une date indéterminée.

Psychologiquement, cette décision a fait mal. Car il s’agit de la toute première déprogrammation d’un blockbuster estival. Or, c’est traditionnellement durant les mois d’été que sont enregistrées les meilleures recettes aux USA. Voilà qui ne va pas arranger la situation d’une industrie qui s’attend à perdre 20 milliards $ par rapport à l’an dernier où elle en avait, exceptionnellement, gagné… 11. Le coronavirus va laisser des traces à Hollywood.