Cinéma Mon Ket, de François Damiens, loin derrière Tueurs de François Troukens au niveau des nominations des Magritte.

L’annonce des nominations pour les Magritte du cinéma belge ne suscite peut-être pas la même passion que le tirage au sort des adversaires des Diables rouges pour la Coupe du monde, mais en revanche, c’est certain, elle génère des discussions nettement plus délirantes, même sans consommation de bière ou de champagne.

La cérémonie porte bien son nom et contient en effet son lot de situations surréalistes. En tête, avec neuf nominations, on retrouve par exemple Tueurs de François Troukens et Jean-François Hensgens, un polar qui a attiré 30 514 Belges dans les salles. Suivi à une toute petite longueur par Laissez bronzer les cadavres, d’Hélène Catet et Bruno Forzani, un western contemporain qui n’a comptabilisé que 5 652 entrées en Belgique. De l’autre côté de l’échelle des nominations, en lice dans seulement trois catégories, figure Mon Ket, de François Damiens, champion du box-office noir-jaune-rouge avec plus de 200 000 entrées !

Encore plus étonnant : la première réalisation de François Damiens a été retenue pour le meilleur film belge de l’année, mais pas pour le meilleur premier film. Comprenne qui pourra.

Bien sûr, les prix ne sont pas juste là pour confirmer les succès commerciaux, mais ce n’est pas en snobant les comédies réussies, novatrices et populaires que l’on va casser l’image élitiste, sociale et/ou ennuyeuse dont souffrent encore trop les productions locales auprès du public belge.

Présentée par Alex Vizorek, la soirée du 2 février devrait néanmoins valoir le coup d’œil. Notamment avec un combat de géants entre François Damiens (Mon Ket), Benoît Poelvoorde (Au poste) et Olivier Gourmet (Tueurs). Mais en toute logique, Victor Polster, inouï dans Girl, devrait coiffer tout ce beau monde pour le titre du meilleur acteur. Girl, nommé sept fois, part d’ailleurs très largement favori pour dominer le palmarès.

Du côté des actrices, la lutte semble plus indécise entre Yolande Moreau (I Feel Good), Cécile de France (Mademoiselle de Jonquière), Lubna Azabal (Tueurs) et Natacha Régnier (Une part d’ombre).

Diffusée en direct sur La Deux, la cérémonie pourra aussi être suivie en direct à l’UCG De Brouckère, à Bruxelles, après l’avant-première de Duelles d’Olivier Masset-Depasse. Mais même si elle bat son record de l’an dernier (125 000 téléspectateurs), cela reste très loin des scores des Diables rouges…