Cinéma Nicolas Gob rêve de retrouver sa Belgique natale pour y tourner une série ou un film.

Depuis 2017, dans L’Art du crime, il joue un flic pas très doué en culture mais rudement efficace quand il s’agit de boucler ses enquêtes. Avant ça, on avait pu le voir un cuisinier dans Chefs, en grande gueule revancharde dans Le Chalet, en flic homo dans Les Bleus… En près de 20 ans de carrière, Nicolas Gob a tourné dans pratiquement 60 films et téléfilms, touchant à tous les registres et pourtant, rien ne l’énerve plus que cette petite phrase : "Ah, vous faites encore un flic…"

Installé à Paris, le natif d’Ixelles partage, ce soir, le premier rôle de Sous la peau avec Anne Marivin, à propos de laquelle il ne tarit pas d’éloges. Son personnage ? Un flic. "Mais il a tout un passé qu’on a envie de découvrir… et qu’on découvre", précise le comédien. "Le noyau dur, c’est leur passif à ces deux personnages. L’enquête est chouette, mais c’est presque un prétexte."

C’est moi ou on vous voit partout et tout le temps, en ce moment ?

(...)-