Décidément, Thierry Frémaux a frappé fort cette année du côté des surprises destinées à attirer la grande foule sur la Croisette. Après avoir sélectionné F9, le neuvième volet de la saga Fast & Furious pour une présentation hors compétition, il a de nouveau étonné tout le monde en optant pour une comédie décapante, politiquement très incorrecte, pour clôturer la 74e édition du Festival de Cannes lors de ce qui s'appelle désormais la Dernière séance.
OSS 117: alerte rouge en Afrique noire, puisque c'est de la comédie signée par Nicolas Bedos qu'il s'agit, permet à Jean Dujardin d'explorer de nouvelles facettes de son personnage (une passion soudaine pour l'informatique, Mireille Mathieu et Giscard pour retrouver la forme au lit, etc.) tout en faisant toujours preuve de la même imbécilité en toute circonstance et en proférant une multitude de remarques racistes et sexistes (voire les deux en même temps). C'est trash mais très drôle. De quoi mettre un sourire sur le visage de beaucoup de monde le 17 juillet, même s'il ne serait pas étonnant que ce choix provoque quelques polémiques. Mais c'est aussi ça, Cannes.