Des documentaires et des fictions ouvriront vos yeux, souvent avec originalité et talent, sur certains gros couacs de notre monde moderne

BRUXELLES La fureur des gamins de banlieues en France. Le sommet de l’OMC (Organisation Mondiale du Commerce) à Hong Kong en décembre. Ces deux sujets brûlants de l'actualité devraient vous inciter à passer voir un film au festival du cinéma d’Attac.

Cet événement, qui en est à sa sixième édition, débutera le 24 novembre et s’achèvera le 4 décembre. Y seront projetés documentaires et fictions qui s’intéressent aux grands maux de notre monde moderne comme les effets néfastes de la mondialisation ou la rareté du travail.

Douze oeuvres inédites figurent au programme. On y compte le délirant The Yes Men où deux activistes américains se font passer pour des cadres de l’OMC et, en tant que tels, passent à la télé ou donnent des conférences. Une duperie très drôle que nous avons été voir et dont vous pouvez lire la critique sur cinebel.be. À côté des inédits, de nombreux autres films déjà sortis, comme Le Couperet avec José Garcia (tourné en Belgique par Costa-Gavras), vous seront proposés.

Les organisateurs Attac-Bruxelles et Liberation Films ne font pas dans le cinoche popcorn: le festival sera parsemé de rencontres et de débats qui prolongeront les projections. Parmi les invités, citons les plus médiatiques: Vandana Shiva, fondatrice d’un mouvement pour la biodiversité et les droits des paysans en Inde, les journalistes du monde Diplomatique, Maurice Lemoine et Ignacio Ramonet.

Lieu : Botanique à Bruxelles.

Des décrochages sont également prévus à l’ULB et, hors de Bruxelles, à Liège et Namur, respectivement au cinéma Le Parc et au Forum.

Programme complet et résumé des films

On soulignera le boulot réalisé par Libérations Films, distributeur non-commercial, 100% fraîcheur bénévole, qui dispose d’un catalogue de 400 films issus des quatre coins du monde. Des films de qualité qui s'interrogent et mettent le doigt, ou plutôt l'oeil, sur toutes ces choses qui ne tournent pas rond dans notre monde. Outre l'organisation de ce festival, le distributeur loue du matériel de projection et des films, notamment pour les écoles. Si vous êtes enseignants ou organisateurs d’événements, vous pouvez aller vous renseigner sur le site de Libération Films.