C’est un principe de base à Hollywood : ne surtout pas changer une formule gagnante.

L’an dernier, un peu contraints et forcés, les organisateurs des Oscars avaient dû renoncer à engager un présentateur principal pour la cérémonie. Tout le monde craignait un manque de rythme et d’inspiration, mais avec 29,6 millions de téléspectateurs, l’audience a bondi de 12 % par rapport à l’année précédente. Les critiques qui se sont abattues sur Ricky Gervais après son show aux Golden Globes ont convaincu les organisateurs de renouveler l’expérience de l’an dernier. Vivement que les autres cérémonies d’autocongratulation s’en inspirent et se modernisent à leur tour.