Gad Elmaleh était hier à Bruxelles pour parler de Coco et de Tintin

BRUXELLES Ce n'est pas tous les jours qu'on accueille à Bruxelles une future vedette hollywoodienne. Doublée d'un des plus grands talents comiques français. En pleine promo de Coco, sa première réalisation inspirée par un de ses personnages les plus mégalos, hauts en couleur et drôles (sortie en salle le 18 mars), Gad Elmaleh fait aussi énormément parler de lui depuis que Steven Spielberg l'a engagé pour tenir un rôle dans son film d'animation, Tintin.

Quand vous avez passé le casting à Los Angeles, qu'avez-vous dit à Steven Spielberg : "Where is Bryan ?"

(Rire) "Ce n'est pas moi qui ai parlé. C'est quand même incroyable, cette histoire. Moi le premier, j'ai été surpris. Puis flatté."

Vous avez quand même postulé...

"Même pas ! Jamais je ne me suis dit qu'il fallait faire ce casting. C'est la directrice du casting qui a appelé mon agent : on a entendu parler de lui, on voudrait voir ce qu'il fait. On veut le voir."

Est-ce vrai que vous allez incarner Omar Ben Salaad ?

"Oui, il n'existe pas dans la BD."

Si, dans Le crabe aux pinces d'or. C'est le chef d'une bande internationale de trafic d'opium.

"Vous êtes en train de m'apprendre quelque chose. C'est sérieux ? Cela m'intéresse ce que vous me dites. Je ne savais pas que c'était un personnage créé par Hergé : eux-mêmes m'ont dit qu'il n'existait pas. Ils me l'ont présenté comme un rôle qu'ils ajoutaient..."

Il n'existe pas dans Le secret de la Licorne, mais bien dans Le crabe aux pinces d'or, dont Spielberg voulait absolument tirer une scène, celle de la rencontre avec le Capitaine Haddock.

"Ah, c'est ça... Si j'achète Le crabe aux pinces d'or, il y a ma scène ? " (Et il demande à son assistante d'aller lui acheter l'album...)

Vous êtes fan de Tintin ?

"Non. Je ne vais pas vous mentir parce que je tourne dans Tintin et que je suis en Belgique, comme souvent les Français doivent le dire pour vous faire plaisir. Ben non... Je connais, j'apprécie, j'ai des souvenirs de Tintin, mais je ne connais pas bien Tintin, je n'ai pas beaucoup lu Tintin, je n'ai pas été bercé par Tintin. J'aime bien. Sans plus."

Dès la fin de l'interview, il s'est jeté sur Le crabe aux pinces d'or ...



© La Dernière Heure 2009