Cinéma Pas moins de 29 projets de films ou de séries sont en chantier dans les studios Marvel.

Deux chiffres suffisent, à eux seuls, à donner une idée de l’ampleur du phénomène Marvel dans la culture contemporaine. En 23 longs métrages (à trois petites longueurs seulement du record détenu par James Bond, si on compte les 24 films officiels ainsi que Jamais plus Jamais et le Casino Royale version David Niven et Woody Allen), le Marvel Cinematic Universe (MCU) s’impose, de très loin, comme la série la plus profitable de tous les temps, avec 22,582 milliards de dollars de recettes mondiales. Soit une moyenne gigantesque de 981 millions $ par film, un score dépassé par seulement 43 blockbusters dans toute l’histoire du 7e art. En résumé, en termes de rentabilité, comme l’illustre Avengers : Endgame (champion absolu du box-office avec 2,796 milliards $), aujourd’hui, il y a Marvel sur le toit du monde, et les autres en dessous de la gouttière.