Les dessins animés et films d'animation sont manifestement en pleine ligne de mire de la "cancel culture" en ce moment. Il ne se passe plus une semaine sans que des personnages mythiques (Speedy Gonzales, Piggy la Cochonne, Pépé le Putois, Lola Bunny) ou des grandes productions comme Raya et le dernier dragon (qui provoque la colère en Asie du Sud-Est car il ferait un "melting-pot" des cultures, donc mettrait les différentes nationalités dans le même sac). C'en est à se demander ce qu'on peut encore faire en la matière.

Mais le sommet vient d'être atteint au Canada, avec une pétition remise à Netflix pour dézinguer le film belge Bigfoot Family. Dans le cadre de la campagne Support Canadian Energy, 3.106 personnes ont signé cette pétition dénonçant "la désinformation au sujet de l'industrie pétrolière et gazière".

Le texte, intitulé "Dites la vérité à Netflix", se poursuit de la sorte: "On y montre même l’extraction du pétrole en faisant exploser une vallée à l'aide de bombes rouges incandescentes, comme dans les films d'action. Dites à Netflix que c'est inacceptable - envoyez une lettre à Lindsey Scully, cheffe de la communication de Netflix Canada! L'industrie pétrolière et gazière du Canada est l'une des meilleures au monde en ce qui concerne les normes environnementales, sociales et de gouvernance. Elle dépense des milliards de dollars chaque année pour protéger l'environnement. Le lavage de cerveau de nos enfants avec de la propagande anti-pétrolière et gazière est tout simplement erroné- et Netflix doit le savoir!"

L'affaire fait tellement de bruit que le Premier ministre de la province de l'Alberta, Jason Kenney, y a ajouté son grain de sel: "Il est évident qu'ils ont développé des contenu destinés à diffamer de la manière la plus vicieuse possible -dans l'esprit impressionnable des enfants- la plus grande industrie de la province."

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses voix s'élèvent pour dénoncer le caractère "ridicule" des attaques. Et comme le film reste dans l'actualité, Bigfoot Family continue de faire un malheur sur Netflix (deux semaines numéro un aux USA - du jamais vu pour une production belge- et maintenant numéro 3), mais aussi, désormais, sur iTunes et sur Google Play (il figure dans leur top 10 des films dans de nombreux pays). Selon les estimations de Ben Stassen, basée sur les scores réalisés par d'autres longs métrages dans une situation similaire, de 30 à 50 millions de téléspectateurs dans les payas anglo-saxons auraient déjà vu Bigfoot Family. Et ça, c'est une défaite pour la "cancel culture".