Le 3 juillet 1985, le premier volet de la trilogie sortait aux Etats-Unis. Le film aura immanquablement marqué toute une génération.

Cela ne nous rajeunira pas... Il y a 30 ans jour pour jour, le 3 juillet 1985, Back to the Future sortait sur les écrans américains. Le film, réalisé par Robert Zemeckis à qui l'on devait l'année précédente A la poursuite du diamant vert, lançait ainsi la carrière d'un certain Michael J. Fox. L'acteur américain, véritable révélation du film, allait former un duo du tonnerre avec le déjà très connue Christopher Lloyd. 

Véritable succès commercial, le film allait donner lieu à deux nouveaux volets en 1989 et 1990: l'un allait se dérouler en partie dans le passé et dans le futur alors que le dernier allait avoir comme cadre le Far West.

Que sont-ils devenus ?

Un an après cet ultime épisode, Michael J. Fox allait apprendre qu'il souffrait de la maladie de Parkinson. Il allait encore enchaîner quelques rôles avant de se faire, logiquement, beaucoup plus discret.

Christopher Lloyd, de son côté, a continué sa carrière, tournant tantôt dans des grosses productions (Sin City 2, Alice in Wonderland, Man on the Moon,...), tantôt dans des nanars (Piranha 3D, Serial Buddies,...)

Robert Zemeckis, lui, aura trouvé la consécration. Après la trilogie, il réalisera le chef d'oeuvre Forrest Gump, ainsi que des films plutôt réussis comme Contact, Apparences, Seul au monde ou encore Flight. On lui doit également Qui veut la peau de Rogger Rabbit ?!

Un reboot ?

Longtemps fantasmée, la mise en production d'un nouveau volet ou d'un reboot de la saga n'est pas prête de voir le jour, Robert Zemeckis déclarant qu'il était impensable que l'on touche à ses films de son vivant ! On n'est donc pas prêt de voir un nouveau volet poindre le bout de son nez, 30 ans après l'original...