Toutes les comédiennes ravies de l'expérience

BRUXELLES Le projet d'adapter le film de George Cukor remonte à dix ans déjà. Mais à l'époque, alors que Julia Roberts et Meg Ryan étaient pressenties par la réalisatrice Diane English, les studios ont préféré enterrer le projet. Estimant que le public n'était pas prêt...

"Il n'y a plus eu de film avec uniquement des femmes à l'affiche depuis 1939 ", explique la cinéaste, tout heureuse que Sex and the City lui ait ouvert la voie. "Les femmes ont énormément changé en 70 ans. Ce ne sont plus ces tigresses d'antan, même si on en rencontre encore de temps en temps. Maintenant, nous nous soutenons beaucoup plus. "

Avis partagé par Jada Pinkett Smith. "C'était une superexpérience de ne tourner qu'avec des femmes. Il y avait un vrai sens de la collaboration, de la camaraderie. Nous avons presque toutes une famille et nous avons partagé nos souvenirs de guerre. C'était super de rencontrer la fille de Meg (Ryan) ou les enfants d'Annette (Bening). Cela nous a permis de nous connaître très intimement. "

Eva Mendes, qui tient le rôle le plus sexy mais pas nécessairement le plus brillant sur le plan humain, en rajoute une couche. "Dès qu'il s'agit de business, nous sommes toutes des hommes ! Sur les plateaux, les hommes ont toujours pris soin de moi. Denzel (Washington), Joaquin (Phoenix), Will Smith. Ici, ce sont ces femmes qui ont pris soin de moi."

Avant d'ajouter : "Une femme indépendante va à son propre rythme, sans juger les autres femmes. Je ne suis pas féministe mais je crois aux individus. Que vous vouliez poser pour Playboy ou devenir vice-présidente, je vous soutiens. Comme toutes celles qui choisissent ce qu'elles veulent être. Les femmes ont trop longtemps été réprimées."



© La Dernière Heure 2009