Pour la Génération Z ou les Millenials, c’est une évidence : Robert Downey Jr. est immédiatement associé à un seul rôle, celui d’Iron Man, dans ses aventures en solo ou avec ses potes super-héroïques des Avengers. Alors qu’il a décroché sa seule nomination à l’Oscar du meilleur acteur en 1993 pour Chaplin (dans lequel il incarnait un formidable Charlot) et une autre pour le rôle secondaire en 2009 pour la comédie parodique Tropic Thunder, sortie trois mois à peine après Iron Man, en 2008.

À l’époque, il est classé “intello” et se voyait bien poursuivre sa carrière dans la réalisation. “Ce qui est amusant, quand on est jeune, c’est de se dire qu’on va se lancer dans la réalisation ou devenir ceci ou cela, explique-t-il dans Interview Magazine. Mais en fait, nous sommes toujours des enfants. D’une certaine manière, nous sommes coincés, si vous voyez ce que je veux dire. C’est comme si on signait un pacte avec le diable : ‘Tu as une grande maison et une voiture allemande noire, continue de faire des films éternellement.”

Longtemps considéré comme un surdoué, le futur Sherlock Holmes aurait très probablement continué à tourner des superproductions à Oscars s’il n’avait été rattrapé par des problèmes de drogue et d’alcoolisme qui lui ont valu quelques séjours en prison. C’est Iron Man qui lui a permis d’effectuer un retour à l’avant-plan et parmi les champions du box-office. Ce qui explique qu’aujourd’hui, il soit avant tout identifié à Tony Stark.

Mais pour lui, même s’il ne regrette pas du tout ce détour par la case Marvel, difficile, à 56 ans, de s’imaginer rester enfermé dans cette image. “Tout ce pour quoi j’ai travaillé si dur se trouve là, ajoute-t-il. Jouer la comédie est le job le plus surpayé qu’on puisse imaginer. ‘Combien avez-vous gagné pendant les huit semaines passées assis dans votre caravane ?‘ ‘Plus que le président !‘ C’est complètement absurde. Je veux retrouver ma liberté et ne pas avoir à projeter toute ma vie devant moi. Mais à l’heure actuelle, l’idée d’abandonner ce business pendant cinq ans ressemble à une peine d’emprisonnement lugubre. C’est un métier qui peut vous garder jeune éternellement, ou qui peut vous faire vieillir avant l’heure. Tout dépend de votre point de vue, de vos croyances et de votre force…”

Ses convictions l’entraînent vers plus de diversité, puisqu’il sera a accepté le rôle principal du film de Jamie Foxx, All Star Week-End, avant de se réincarner en détective dans Sherlock Holmes 3.