Six de ses films sont en attente de sortie.

Ces dernières années, Robin Williams avait décidé de remonter la pente et s’était lancé à corps perdu dans le travail, enchaînant les tournages à un rythme de forçat. Six de ses films doivent encore atteindre les grands écrans en 2014 et 2015.

Boulevard. Dans ce drame de Dito Montiel, Robin Williams voit ressurgir un passé qu’il aurait préféré garder secret. Les critiques ont été excellentes au Festival de Tribeca.

The Angriest Man in Brooklyn. Dans ce drame, il incarne un homme acariâtre, cassant avec tout le monde, dont la vie bascule en apprenant qu’il ne lui reste plus que quelques heures à vivre. Mais comment se rabibocher avec ses amis et sa famille en si peu de temps ? Un film sur la mort qui prend évidemment un tout autre sens aujourd’hui.

Merry Friggin’Christmas. Boyd (Joel McHale) n’est pas enchanté à l’idée de passer Noël avec sa famille de marginaux. Ce qui vire à la colère en se rendant compte qu’il a oublié ses cadeaux chez lui. Avec son père (Robin Williams), il entreprend donc un aller-retour de huit heures pour récupérer les précieux présents. Cette comédie repose essentiellement sur l’opposition de style entre une des étoiles montantes d’Hollywood et un vétéran du rire.

The Face of Love. Dans cette tragédie, Robin Williams en pince pour sa voisine, Annette Bening. Il croit son heure venue quand celle du mari est arrivée. Mais la veuve tombe sous le charme d’Ed Harris !

La nuit au musée 3. Comme dans les deux premiers volets, il y reprend le rôle de Theodore Roosevelt.

Absolutely Anything. Dans cette comédie du Monty Python Terry Jones sur un professeur qui se voit accorder des superpouvoirs par des extraterrestres, Robin Williams double Dennis, le chien du scientifique heureux.