Les premiers résultats de l'enquête sur la mort de Robin Williams vont dans le sens d'un suicide, a indiqué la police, qui a précisé que l'acteur a été retrouvé pendu avec une ceinture et avait un poignet entaillé.

Ces coupures ne sont toutefois pas la cause principale de son décès, attribué "principalement" à "un suicide dû à l'asphyxie à cause d'une pendaison", a déclaré le lieutenant Keith Boyd lors d'une conférence de presse, notant qu'il n'y avait pas de "traces de lutte" apparentes, mais que l'enquête se poursuivait.

L'officier de police a décrit les derniers détails de la vie du légendaire comédien, qui avait 63 ans, était marié et avait trois enfants.

Lundi vers 11H55 (18H55 GMT) un appel d'urgence a été donné et un "adulte mâle inconscient ne respirant plus a été localisé" chez lui, à Tiburon, une ville près de San Francisco, à l'ouest des Etats-Unis.

Cet homme a été déclaré mort sept minutes plus tard et "identifié comme étant Robin Williams". Les informations disponibles indiquent qu'il "avait cherché à être aidé pour (soigner sa) dépression".

C'est sa femme qui l'avait vu vivant la veille au soir à 22H30 avant d'aller se coucher et quand elle a quitté leur domicile le lendemain matin elle le "pensait encore endormi".

L'assistant personnel du comédien a donné l'alerte après qu'il eut tapé à sa porte sans obtenir de réponse vers 11H45 locales.

Il l'a trouvé avec une "ceinture fermée autour de son cou", et avec un couteau à côté de lui.


Pluie d'hommages

"Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire ! ": Zelda Williams a emprunté les mots du Petit Prince en hommage à son père Robin Williams, décédé brutalement lundi et célébré dans le monde entier comme un comédien de génie. "Je t'aime. Tu me manques. J'essaierai de continuer à regarder en l'air. Z", a tweeté la jeune fille de 25 ans, dont le prénom est emprunté à l'héroïne d'une saga de jeux vidéos.

Dès l'annonce du décès par la police de Marin County, au nord de San Francisco où Robin Williams résidait avec sa troisième épouse, les réseaux sociaux se sont enflammés. Des fans ont déposé fleurs et messages sur son étoile d'Hollywood Boulevard à Los Angeles, ainsi que sur un banc de Boston apparaissant dans "Will Hunting".

Anonymes, pairs du showbiz américain, président des Etats-Unis, ont rendu hommage au "génie comique", à sa gentillesse, à ses talents d'improvisation et d'imitation, à sa générosité, à ses engagements, à sa capacité à jouer des rôles profondément émouvants, totalement déjantés ou à l'inverse absolument effrayants.

Jusqu'au ministre de la défense Chuck Hagel qui l'a salué au nom de dizaines de milliers d'anciens combattants, qu'il est souvent allé divertir en Irak et en Afghanistan pendant la guerre. Un hommage clin d'oeil pour celui qui est devenu mondialement célèbre dans son rôle de DJ de radio militaire hurlant "Good morning Vietnam" pour réveiller les soldats américains en Indochine.

L'Académie du cinéma, qui lui a décerné un Oscar pour son rôle dans "Will Hunting" (1997), a tweeté un sobre "Génie, tu es libre", accompagné d'une vignette extraite du film d'animation de Disney "Aladdin". Robin Williams, qui a prêté sa voix au Génie, a révolutionné par la même occasion ce genre cinématographique. Selon le Times, Disney a laissé Williams improviser en face d'un micro et a ensuite fait l'animation. Le résultat a fait du film un succès et a attiré dans son sillage les plus grandes stars du grand écran.