Un nouveau teaser, des bannières aquatiques, pas de Jedi et surtout, un générique annoncé très différent: Rogue One se veut autant un film de guerre intergalactique qu'un spin-off de Star Wars

Les apparences sont parfois trompeuses. Surtout avec le nouveau teaser de Rogue One : A Star Wars Story. La célébrissime musique de John Williams, le bruit typique des armes laser, l'affrontement entre des rebelles et les Stromtroopers ou la présence massive des quadripodes AT-AT donnent l'impression d'un classicisme de bon aloi pour le nouveau spin-off de La guerre des étoiles. Et pourtant, cette nouvelle aventure réalisée par Gareth Edwards marque un tournant dans la saga. 


Pour la première fois, pas de Jedi pour s'opposer à Dark Vador (qui effectue, lui, son grand retour le 14 décembre dans nos salles). Mais une jeune femme, Jyn Erso (Felicity Jones, déjà à l'affiche d'Inferno aux côtés de Tom Hanks au cinéma), qui prend les commandes opérationnelles de la rébellion. C'est déjà un changement de cap plus que notable. En plus, elle pourrait avoir une aventure avec Cassian Andor. Suspense sentimental... Mais ce qui pourrait vraiment surprendre les fans, c'est le générique. Les rumeurs, de plus en plus insistantes, précisent qu'il ne comporterait pas de texte déroulant se perdant à l'infini, comme c'est de tradition pour tous les autres Episodes. 

© Disney/Lucasfilm

© Disney/Lucasfilm

En outre, si l'on se base sur les nouvelles bannières qui viennent d'être publiées, le conflit prendrait pour la toute première fois une dimension aquatique qui évoque quelque peu l'imagerie et les couleurs de  Pirates des Caraïbes. Enfin, si les rebelles cherchent à se procurer les plans de l'Etoile Noire (ce qui situe l'aventure avant l'Episode IV, Un nouvel espoir), l'objectif de Gareth Edwards serait de faire de Rogue One autant un vrai film de guerre intergalactique qu'un spin-off de Star Wars.

Cela promet. Vivement le 14 décembre.