C’était assez prévisible : les exploitants des salles de cinéma ont réagi très négativement à l’annonce de la sortie de Mulan uniquement sur Disney+. Tous y voient un coup de poignard dans le dos alors que leur situation est déjà critique en raison de la crise du coronavirus. Et certains y voient une menace (évidente) pour l’avenir, les grands studios pouvant être tentés de garder les blockbusters pour leurs plate-formes de streaming.

Ce qui était moins attendu, c’est la fureur des abonnés à Disney+. "Je ne paierai pas 30 dollars pour un ticket de cinéma. Donc, je ne vais pas payer pour voir Mulan " , écrit par exemple Louis McAtee sur Twitter. "Ainsi, on nous fait payer pour ça alors qu’on paie déjà une souscription ? ajoute Alyx sur Twitter. Pour un film sans musique et sans Mushu ? Non, c’est bon…" Un dernier avis qui résume bien la plupart des mécontentements.

Attaqué sur le prix, Disney+ n’a pas tardé à réagir, précisant que la somme permettait "un accès continu au film aussi longtemps qu’on reste abonné". Une chose est sûre : on n’a pas fini d’entendre parler de ce gros pari sur l’avenir pris par Disney.

Mais il n'y a pas que les abonnés de Disney+ qui sont en colère. Les exploitants de cinéma tirent eux-aussi la sonnette d'alarme. Comme on peut le voir sur une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, un gérant d'une salle de cinéma en France a exprimé sa colère en massacrant à coup de batte l'affiche du film. "On perd ‘Mulan’, que nous avons promotionné pendant des mois, et la possibilité de proposer à notre public un film attendu qui nous aurait permis de rattraper les dures semaines passées”, a expliqué le patron de salle au HuffPost.