Cinéma Lors de sa projection officielle à l'Académie des Oscars, "The Wolf of Wall Street" a reçu un accueil... mitigé. Et c'est un euphémisme! 

Au terme de la projo , certains membres de la prestigieuse académie ont exprimé leur dégoût : "Trois heures de torture" poste l'actrice Hope Halliday sur Facebook. Pire: il semblerait qu'un scénariste s'en soit pris violemment à Martin Scorsese himself beuglant " Honte à vous" avant de quitter la salle, relate L'Express.fr  

La Paramount, productrice du film, a admis que le film avait suscité des levées de boucliers. Mais elle a surtout tenté de calmer le jeu expliquant que l'incident précité était  survendu. Bref, à 71ans, Papy Martin fait toujours des vagues. A noter que la sortie en salles du Loup de Wall Street   (dans lequel on retrouvera Leonardo DiCaprio et Jean Dujardin)  est prévue le 8 janvier dans les salles obscures en Belgique.

Le réal' de Taxi Driver est habitué depuis le début de sa carrière à ne pas faire l'unanimité. Mais ses récentes œuvres comme Shutter Island , Les Infiltrés ou encore Aviator (globalement des succès critiques et publics moins rentre-dedans ) n'avaient pas attisé les passions du gratin du cinéma US comme c'est le cas aujourd'hui.

Il faut remonter à la sortie de Casino en 1995 pour retrouver la trace d'un "scandale" . A l'époque, Scorsese en avait pris pour son grade pour cette grande fable traitant du Las Vegas flamboyant des seventies. Les critiques portaient déjà sur la violence et les quelques scènes de sexes que comporte le film. Des excès incarnés par Nicky Santoro (le personnage joué par Joe Pesci), un mafieux ultra-violent incontrôlable dont les exploits sont compilés dans une vidéo ci-dessous.