Esprit de famille. Une comédie sympathique

BRUXELLES Le cinéma américain s'est fait une spécialité de ces comédies sympathiques bourrées de clichés mais souriantes sur des familles nombreuses vraiment pas banales. Esprit de famille s'inscrit totalement dans cette lignée des Famille Tenenbaum, Treize à la douzaine ou Portrait craché d'une famille modèle.

Pour les fêtes de Noël, Everett (Dermot Mulrauney), garçon bien sous tous rapports s'il en est, invite son adorable fiancée dans sa famille. Mais entre la New-Yorkaise carriériste, speedée, au look strict et les Stone, babas cool dans l'âme, le courant ne passe pas. Du tout. Meredith (Sarah Jessica Parker) éprouve les pires difficultés à réagir dans ce milieu hostile. Sa belle confiance s'effrite rapidement sous les coups de boutoir de petites pestes ou d'une future belle-maman pas aussi compréhensive qu'elle n'en a l'air.

Rien de surprenant jusque-là? La suite ne l'est pas plus. Le réalisateur Thomas Bezucha ne résiste pas au plaisir d'alourdir le récit de développements plus dramatiques (une belle-mère mourante, un fils sourd), tout en veillant à garder l'ensemble solidement englué dans l'eau de rose et les bons sentiments.

Banal. Et pourtant, on se surprend à ne pas trouver ça trop désagréable. Grâce, avant tout, à l'interprétation de comédiens craquants, Sarah Jessica Parker en tête. Au sortir des fêtes, ce divertissement plaisant, qui cherche avant tout à mettre de bonne humeur, a l'avantage de ne pas raviver les maux de tête générés par les réveillons. Les coeurs tendres trouveront même cela très mignon. À voir en couple, de préférence.

© La Dernière Heure 2006