Ce dimanche 29 novembre, Arte consacre sa soirée à un des comédiens les plus intrigants du cinéma hollywoodien, une superstar qui va fêter ses 40 ans de comédie l’an prochain en donnant l’impression de ne presque pas avoir vieilli, une petite boule de muscles qui réalise les cascades les plus dingues films après film, un champion du box-office systématiquement snobé par les Oscars, un comédien qui fascine autant qu’il dérange : Tom Cruise.

Après la projection de La Firme, certainement pas ce qu’il a tourné de plus impressionnant dans sa carrière, Arte propose, à 23 h 35, un documentaire nettement plus intéressant, intitulé Tom Cruise – Corps et âme. Soit le portrait d’une “âme tourmentée qui fait de Tom Cruise plus qu’une icône grand public, un être complexe, insaisissable.”

À travers des images d’archives (des photos d’école, son tout premier casting, ses interviews de début de carrière), qui trahissent son désir de devenir un grand sportif et même la tentation d’entrer au séminaire, puis via l’analyse de ses choix de carrière, ce documentaire montre comment il s’est imposé à Hollywood, en contrôlant tout (le scénario et même le montage pour Top Gun, alors qu’il n’a que 25 ans), puis en cassant intelligemment son image de héros d’action pour apprendre aux côtés des plus grand (Paul Newman dans La couleur de l’argent ou Dustin Hoffman dans Rain Man). Prêt à prendre tous les risques, tout le monde le voit réaliser son rêve avec Né un 4 juillet. Mais c’est Daniel Day-Lewis qui décroche l’Oscar.

S’il ne l’obtient jamais, d’après le reportage, son engagement religieux n’y est peut-être pas pour rien. Il fait peur à Hollywood. Et même à une partie du public. Si, aujourd’hui, il est redevenu la star de Mission : Impossible, il ne faut pas oublier qu’en 2006, les grands studios ne voulaient plus de lui. D’ailleurs, en 2011, pour Protocole fantôme, beaucoup pensent que Tom Cruise n’est plus là que pour passer le témoin à Jérémy Renner. Mais l’énorme succès (775 millions $, contre 495 au troisième volet) change la donne. En repoussant les limites, Tom Cruise fascine de nouveau. Et ce n’est pas un hasard s’il deviendra le premier acteur à tourner dans l’espace, en principe l’an prochain. À 58 ans, il continue de défier le temps. Jusqu’à quand ?