Sophie Marceau : "Je ne suis pas un exemple"

Cinéma

Interview > P. L.

Publié le

Sophie Marceau : "Je ne suis pas un exemple"
© Alternative

Elle fête ses 30 ans de carrière avec une Boum modernisée, LOL

Envoyé spécial en France Patrick Laurent


"En France, on me trouve grossière"


Sophie Marceau en images


PARIS Après avoir fait rêver des millions d'adolescents romantiques dans les années 80, à 42 ans Sophie Marceau remet le couvert avec LOL, une version modernisée de La Boum. Mais, cette fois, en incarnant une maman des plus compréhensives vis-à-vis d'une fille pour qui les soirées dansantes riment avec pétards, alcool et préservatifs...

"Même si le film est sorti en 1980, j'ai tourné La Boum en 1979. Ça fait 30 ans. Mais je ne pense pas que les ados aient changé. Ceux de La Boum avaient 13 ans. Et moi, à 13 ans, je fumais déjà des cigarettes. Ceux-ci ont 16-17 ans. Cela fait une énorme différence. La Boum, c'était le premier baiser. LOL, c'est la première fois qu'on donne son corps à un autre. Déjà c'est plus dur. Et à 16-17 ans, vous ne buviez pas d'alcool, vous ?"

Stratégiquement, une déviation s'impose. Vers son rôle de maman, par exemple... "On a cette fâcheuse tendance à se faire peur, et à leur faire peur aussi. On exagère tout. Je crois que les parents ont beaucoup changé. Ils sont beaucoup plus protecteurs. Il y a tellement de pression de l'école, de la télé, des parents, qu'il faut que les ados lâchent un peu... Je ne dis pas que c'est bien, mais..."

Très bavarde , la belle Sophie est intarissable sur le sujet. "Aujourd'hui, l'amour fait peur : on chope des saloperies. Le travail fait peur. L'argent devient le culte : il faut être riche, beau, jeune, successfull tout de suite. Tout doit aller trop vite, ce n'est plus dans le rythme normal des choses. "

Et quand on lui fait remarquer qu'elle a connu le succès très jeune, la réplique fuse : "Moi, je ne suis pas un exemple. Dans ma vie professionnelle, ce qui m'est arrivé ne se produit qu'une fois sur un million. Mes enfants peuvent prendre exemple sur moi sur le plan privé, parce que je pense assumer mon travail de maman, je n'ai pas peur de bosser, je me lève tôt tous les matins pour les conduire à l'école, je n'ai une nounou vraiment que quand j'en ai besoin..."

Souriante, elle se sent plus terrienne (le jardinage, c'est son truc) que star. "L'éducation doit se faire par l'exemple. Les discours qui ne s'appuient pas sur la réalité provoquent des dommages importants dans la psychologie des enfants."



© La Dernière Heure 2009

A lire également

Notre sélection d'annonces

Fil info