Cinéma Toy Story 4 : un nouveau petit bijou de Pixar sur la créativité des enfants.

Avec la fin des sagas Avengers et Star Wars, Toy Story 4 complète sans discussion possible le podium des films les plus attendus de l’année. Même si les nouvelles aventures de Buzz et Woody sont accompagnées d’une légère appréhension. La trilogie est tellement cohérente, parfaite et complète qu’il n’y avait, a priori, rien à ajouter.

Mais aux yeux des pontes de Disney/Pixar, il restait une histoire à raconter. Celle de jouets lorsqu’ils changent de propriétaire. Quelque peu mis de côté par Bonnie, qui lui préfère la cow-girl Jessie, Woody se fait du mauvais sang pour l’entrée à l’école de la fillette. Discrètement, il se glisse dans son cartable, puis, triste de la voir s’ennuyer toute seule, sort de la poubelle quelques déchets pour un bricolage. Idée de génie : en deux temps trois mouvements, elle confectionne un nouveau jouet à partir d’une fourchette en plastique, Fourchette. Qui devient son jouet préféré. Elle n’a, hélas, qu’une envie : retourner bien au chaud dans sa poubelle. Il va donc falloir lui apprendre ce que représente son nouveau statut dans le cœur d’une enfant.

(...)

(...)