Il ne l’a jamais caché; mieux, il avait même prévenu : "I’ll be back", lançait Terminator, voici près de trente ans, dans le film de James Cameron. Après maintes (més) aventures, un passage en politique - il fut, rappelons-le, gouverneur de Californie - et quelques apparitions au cinéma, Schwarzie serait donc bel et bien prêt à rendosser le costume du cyborg le plus célèbre du cinéma.

"Je suis très heureux que les studios me veuillent dans Terminator 5, en tant que Terminator", avait-il d’ailleurs déclaré, mi-juin, au cours d’une conférence de presse. Jusque-là, toutefois, il n’était question que de désir, pas de contrat…

Mais les choses ont évolué ces derniers jours et, vendredi, les studios Paramount annonçaient fièrement la date de sortie de ce nouveau film : ce sera pour le 26 juin 2015, aux États-Unis. Il s’agira là du premier long-métrage d’une trilogie, dont le scénario a été confié à Laeta Kalogridis (Shutter Island) et Patrick Lussier (My Bloody Valentine).

Et Scharzenegger, dans tout ça ? Les choses ne sont pas très claires… Car, si l’on en croit les indiscrétions, ce nouvel épisode se déroulerait dans les années 40 et 50, soit avant la naissance de Sarah Connor, la mère de John. Du coup, Monsieur Muscles pourrait interpréter un proche de ses parents, qui travaille dans le domaine de l’armement et dont les recherches le conduiraient à développer un cyborg à son image. Ce n’est que des années plus tard que les méchants se seraient emparés du robot en question, pour lui commander d’aller tuer Sarah Connor. En 1984, pour être précis, puisque c’est l’année de sortie du premier film de la franchise.

Arnold Schwarzenegger, qui fêtera ses 65 ans le 30 juillet, ne rempilerait donc pas sous les traits d’un robot, mais bien d’un être de chair et de sang. Et pour finir en rumeur, c’est Dwayne Johnson qui pourrait prêter ses traits au vilain. Affaire à suivre, comme on dit !