Michel Piccoli laisse un grand vide dans le cinéma français. Et les réactions n’ont pas tardé à pleuvoir.

Emmanuelle Béart : “Quelle incroyable chance d’avoir joué avec toi, tu étais si délicat, tendre, honnête. Quand Jacques me demandait de me dénuder tu te retournais et ce jusqu’au mot moteur… non, ‘Action’. Nous avons joué corps à corps, ça ne s’oublie pas, je n’oublie rien de ces moment-là. Nous avons fait un incroyable film, La belle noiseuse. Je n’oublie rien de nos longues conversations sur le cinéma, la vie, la politique. Je pense à ton épouse et vos enfants. Je pense à toi. Bon voyage, embrasse Jacques Rivette. Ce soir je regarderai Les choses de la vie de notre ami Claude.”

Brigitte Bardot : “Il avait du talent, de l’humour et ‘il aimait mes fesses.’ Nous avons interprété Le mépris ensemble mais partagé une grande estime réciproque. Les derniers embruns de La Nouvelle Vague l’ont emporté me laissant seule ‘sur la plage abandonnée’.”


Jean Reno : “Déchirure. Avec un grand arc, je dis au revoir à un grand joueur de caoutchouc, faites attention bon homme bon voyage.”

Gilles Lellouche : “Adieu Michel Piccoli. Je vous aimais tant…”

Bernard Pivot : “Monument du cinéma et du théâtre, acteur génial, immense star, oui, Michel Piccoli était tout cela avec un talent inné et une vive intelligence des rôles, mais aussi un homme du temps réel, un citoyen engagé et exigeant, une présence impressionnante, un joyeux et fidèle ami.”