Supporters, voici un film taillé pour vous ! Avec «Je suis supporter du Standard», le réalisateur et acteur Riton Liebman donne à voir un film désopilant et inspiré qui sort ce mercredi


BRUXELLES En réalisant “Je suis supporter du Standard”, une comédie douce-amère dans laquelle il donne la réplique à Léa Drucker, notre compatriote Riton Liebman surprend.

Tout juste trente-cinq ans après avoir été le petit garçon qui crevait l’écran dans “Préparez vos mouchoirs” (Oscar du Meilleur Film Etranger en 1978), entre Gérard Depardieu et Patrick Dewaere. Interview avant le tir au but en salle !

Vous avez écrit, réalisé et joué ce film, pourquoi cette triple-casquette?
Riton Liebman. "Je mourais d’envie de réaliser.Comme pas mal d’acteurs en manque de rôles, j’avais envie de m’accomplir dans l’image. Je voulais raconter, filmer une histoire, la mettre en musique, tout en vivant un truc fort en équipe. Et en acceptant les difficultés liées à celles d’un premier film. Et puis, quand même, ce personnage, dans le film, c’est un peu moi à 80%. Les 20 autres? C’est juste de l’exagération utile pour faire du cinéma".

Du cinéma qui est à la fois drôle, profond et populaire: vous avez conscience que c’est plutôt rare dans le cinéma belge ?
"Je n’ai jamais compris pourquoi, dans notre pays qui est pourtant celui de l’autodérision, on se prenait tellement au sérieux. Alors que voyez, juste à côté, en France, le nombre de comédies à deux balles qu’on réalise chaque année? Moi, j’aime bien me prendre au sérieux, mais j’ai quand même un goût naturel pour la déconne. J’assume le fait d’être un couillon qui se prend des portes dans la gueule. Moi, j’ai envie de faire du cinéma sans penser à ma gueule et dans l’utopie de rallier un maximum de monde, intellectuels ou non."

La suite de l'entretien et extrait du film sur essentielle.be

© La Dernière Heure 2013