Cinéma

Le réalisateur Cary Fukunaga veut absolument que 007 roule dans l'une des 155 Aston Martin Rapide E pour sa vingt-cinquième aventure officielle, en 2020.

Nouveau soutien de poids pour tous les étudiants qui manifestent, chaque jeudi, en faveur de la protection du climat. Après Leonardo DiCaprio, c’est au tour de James Bond d’embrasser leur combat. Certes pas en criant qu’il est “plus chaud que le climat” (même si sa liste de conquêtes féminines parle d’elle-même, ce type d’affirmation colle assez mal avec l’inévitable flegme britannique), mais en passant (pour une fois) au vert.
© Aston Martin

Dans sa vingt-cinquième aventure officielle, l’amateur de bolides surpuissants devrait en effet conduire sa toute première voiture électrique. Selon une source anonyme, qui, selon The Sun, serait très proche des dossiers secrets relatifs au prochain film attendu sur les écrans le 8 avril 2020 et dont le tournage devrait débuter en avril, le projet serait bien sur les rails.

“La décision est soutenue par le nouveau réalisateur du film, Cary Fukunaga, qui est un écolo convaincu. Il négocie directement avec Aston Martin pour disposer d’une de ses voitures électriques directement pour les grands plans rapprochés. Elle sera au cœur d’une incroyable scène d’action. James Bond est réputé pour sa conduite de voitures extraordinaires et celle-ci ne décevra pas non plus. Elle possédera tous les gadgets high-tech. Pour être clair, Cary (Fukunaga, ndlr) pousse énormément pour cette solution, et aussi bien Daniel (Graig, ndlr) que les producteurs le suivent dans cette voie. Tout le monde a peur que James Bond soit considéré comme trop politiquement correct, mais ils sentent que c’est le bon moment pour lui mettre entre les mains une voiture à zéro émission.”

À 155 exemplaires seulement

Pas n’importe laquelle.L’Aston Martin Rapide E n’a été fabriquée qu’à 155 exemplaires. Extrêmement puissante (610 CV), disposant d’une batterie qui peut être rechargée à 80 % en un quart d’heure à peine, d’une autonomie de 320 km et capable de passer de 0 à 100 km/h en seulement quatre secondes, la voiture aux deux moteurs électriques est estimée à 250 000 €. Sans les gadgets que ne manquera pas de rajouter M, cela va de soi. Pas vraiment donné pour être dans l’air du temps. D’autant que l’impact environnemental risque d’être plutôt faiblard : habituellement, chacune des cascades de 007 s’accompagne d’explosions et de destructions des plus polluantes. Mais bon, c’est quand même un joli geste pour la planète.