Considéré comme l’un des nouveaux maîtres du cinéma d’épouvante, grâce à des films comme Hérédité et Midsommar, le réalisateur américain Ari Aster s’y entend pour donner des frissons dans le dos. Mais en matière de promotion, il lui reste encore pas mal de choses à apprendre.

L’an dernier, il avait annoncé que son prochain film "sera(it) soit une comédie cauchemardesque, soit un gros mélodrame domestique maladif". Et voilà qu’il remet ça lors d’une interview par Skype accordée à des étudiants en déclarant qu’il s’agira "d’une comédie cauchemardesque. Tout ce que je peux dire, c’est que ça durera quatre heures…" 

Ça fait rêver…