The Avengers , de sortie ce jour, avait de grandes chances de se casser les dents. Il va surtout casser la baraque. Voici pourquoi…

LOS ANGELES Loki, supervilain vaincu par son frère Thor, n’est pas mort. Au contraire : au fin fond de l’espace, il rumine sa vengeance. Et planifie de soumettre l’humanité avec l’appui d’une armée alien. Le SHIELD, toujours dirigé par le badass Nick Fury, est dans le jus. Plus qu’une seule option, évoquée jadis puis abandonnée : réunir une superéquipe “pour mener les combats que nous ne pouvons gagner” . Toc, toc, qui est là ? Hulk, Iron Man, Thor, Captain America, la veuve noire et Hawkeye.

((((;

NOTRE AVIS. Cette fois, plus de date lointaine derrière laquelle se cacher. The Avengers , la superorgie où partouzent six emblématiques héros Marvel, en symbiose, sous la tutelle de Nick Fury, est sur nos écrans. Cristallisant toutes les attentes des amateurs de comics, mais aussi toutes leurs craintes : allait-on, après un Thor décevant et un Captain America bien intentionné, casser non pas leurs jouets, mais carrément tout le coffre ? Réponse : archi-non. The Avengers , dans le genre, et avec le cahier des charges qui lui est propre (nous en mettre plein la vue et réveiller le gamin capé qui sommeille en chacun de nous), est une réussite absolue. Et le plus croquignolet, c’est qu’il ne le doit pas qu’aux 220 millions de $ investis pour s’assurer d’effets spéciaux au poil, d’un casting de choc ou d’une 3 D correcte (qui n’apporte rien de transcendant, mais a le mérite d’être techniquement propre, ce qui est rare). Non. The Avengers porte le sceau de Joss Wheddon (Buffy ou Angel , plume de Toy Story I ). Un geek dans l’âme qui a su capter et transposer avec fidélité mais sans mimétisme le richissime matériau originel des comics .

Il parvient ainsi à créer un réel esprit d’équipe au sein de nos 6 superhéros, où personne n’est le faire-valoir de l’autre. Le tout est arrosé d’un humour inattendu mais diablement ravageur, avec un Hulk qui, enfin, graphiquement comme dans l’interprétation de Mark Ruffalo, crève l’écran que même Edward Norton n’avait pu que griffouiller . Ça pète de partout, et on ne peut s’empêcher de sourire en coin comme des gosses dès l’instant où la fine équipe se serre enfin les coudes pour distribuer du bourre-pif collectif dans un Manhattan spectaculairement ravagé. À côté, les Quatre fantastiques, ce sont les lapins crétins !

Même l’intelligentsia, aussi pisse-froid soit-elle, devra s’incliner devant l’efficacité ludique de The Avengers, qui est bien l’apogée tant fantasmée du genre.

The Avengers

Superhéros, action

Réalisé par Joss Wheddon

Avec Samuel L. Jackson, Robert Downey Jr, Scarlett Johansson, Mark Ruffalo, Chris Hemsworth, Chris Evans, Jeremy Renner, Tom Hiddleston…

Durée : 2 h 22 minutes



© La Dernière Heure 2012