Cinéma Elle est attendue en 2017 pour le tournage de L’extraordinaire voyage du fakir et le spectacle Disparaître ici.

Vanessa Paradis aurait peut-être tout intérêt à s’acheter un petit pied à terre en Belgique. Car si tout se passe comme prévu, elle risque de passer un peu de temps chez nous l’an prochain.

Plutôt rare sur les grands écrans (sa dernière apparition, dans Sous les jupes des filles, remonte à 2014), elle a en effet donné son accord pour jouer dans une production franco-italo-indo-belge, L’extraordinaire voyage du fakir. En fait, l’adaptation du best-seller de Romain Puértolas, paru en 2013, L’extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea. Soit l’histoire, comme le précise le titre à rallonge, d’un fakir qui va voir énormément de pays dans son armoire et qui rencontrera notamment une jeune Française, Marie.

Originellement, le réalisateur canadien Ken Scott (qui avait signé le joyeux Starbuck en 2011) pensait à Uma Thurman pour le rôle féminin. Avant de se rabattre sur Vanessa Paradis. Et même si l’on se montre très prudent du côté du producteur belge, Scope ("Elle a donné son accord mais rien n’est signé et rien n’est sûr tant que le tournage n’a pas débuté"), elle devrait donc venir chez nous tourner quelques scènes.

Quand ? Le projet n’est pas encore totalement finalisé, mais le tournage devrait débuter dans les six prochains mois.

Ensuite, Vanessa Paradis reviendra encore chez nous. À Mons, au Théâtre Le Manège, les 21 et 22 novembre, pour un spectacle d’hommage à James Joyce, Disparaître ici, pour lequel elle sera sur scène aux côtés de Thomas Fersen et Pascal Grégory. Les occasions de la rencontrer ne vont donc pas manquer.