Emilia Clarke n’est pas la seule à vouloir diversifier le genre super-héroïque, actuellement dominé par Marvel et DC Comics. Et comme on n’est jamais mieux servi que par soi-même, elle ne se contente pas d’espérer qu’un vent de renouveau souffle sur les grands studios grâce au mouvement #MeToo.

Forte de son expérience de scénariste sur des séries comme The View, Just for Laughs ou Strong Medecine, elle s’est remise sur son ordinateur, à 65 ans, pour écrire un script super-héroïque. "Depuis l’enfance, je suis obsédée par les super-héros, a-t-elle expliqué à Variety. Ils sauvent tous la Terre tout le temps. Mais vous savez qui va réellement sauver la Terre ? Les vieilles femmes noires."

Pas question d’en dire plus sur ses intentions tant que le mot "Fin" n’a pas été tapé. Tout au plus s’est-elle contentée de préciser qu’elle comptait aller jusqu’au bout, une ténacité encouragée par sa regrettée grande amie, Elizabeth Taylor. "Elle m’a dit : Toi et moi, nous savons que tu peux tout faire. Mais tu es noire, donc cela sera plus compliqué pour les gens d’y croire. Il y aura des hauts et des bas. Si tu trouves le moyen de visualiser d’où tu viens, cela te permettra de ne pas baisser les bras dans les moments difficiles."

Elle en a tenu compte et en est très fière. "Je suis toujours là. Je n’ai pas disparu. Je suis toujours là et je suis toujours moi-même." On a hâte de découvrir sa vision de la super-héroïne.