Cinéma Pire démarrage de la saga et budget explosé : la note va être salée.

Malgré leurs capacités phénoménales, un super-pouvoir fait défaut aux X-Men : le don de voyance. Qui leur aurait permis de ne pas se fourvoyer avec Dark Phoenix.

Accueillis très tièdement par la critique, les mutants n’ont pas non plus soulevé l’enthousiasme du grand public. Malgré 136 millions $ récoltés au box-office mondial, le dernier opus de la saga est d’ores et déjà qualifié de flop. Plusieurs explications à cela. Tout d’abord, il s’agit du premier week-end le moins rentable pour tous les films de la saga. À titre d’exemple, Apocalypse avait engrangé 166 millions $ sur la même période en 2016, déjà très loin des 263 millions $ de Days of Future Past en 2014.

Ces 136 millions auraient pu satisfaire les producteurs si les coûts n’avaient pas explosé. Durant les screen tests, le public s’est montré dubitatif, estimant le spectacle décevant. Il fallait donc rectifier le tir en retournant certaines scènes. Mais réunir des stars comme Sophie Turner, Jennifer Lawrence, James McAvoy, Michael Fassbender, Jessica Chastain ou Nicholas Hoult n’est pas simple. La sortie, prévue le 2 novembre 2018, a donc été déplacée au 13 février 2019. Puis repoussée au 5 juin, pour ne pas concurrencer Alita. Des modifications loin d’être exemptes d’impact budgétaire. Rien que les nouvelles scènes auraient coûté 10 millions $. Et les opérations marketing auraient grimpé faramineusement. Résultat : un budget officiel de 200 millions $, mais une dépense réelle estimée à 350 millions $. Énorme.

Pour le studio, le double de recettes s’impose pour rentrer dans les frais. Or, d’après les prévisions, ce sera loin d’être le cas et les pertes finales s’élèveraient à 100 ou 120 millions $. Cela sonne sans doute la fin de la classe pour les élèves mutants du Pr Xavier.