D’évidence, le public et les professionnels du cinéma belges n’ont pas les mêmes goûts.

C’est bien connu : on a les hommes politiques qu’on mérite. Ce qui n’est pas très glorieux. Mais a-t-on aussi le cinéma qu’on mérite ? Si c’est le cas, on doit se poser de sérieuses questions sur notre cinéphilie. Les cinq longs métrages retenus dans la catégorie du meilleur film pour la dixième cérémonie des Magritte du cinéma belge, qui se tiendra le 1er février prochain à Bruxelles, n’ont pas fait courir la grande foule. Seule à mon mariage a attiré 3 095 spectateurs sur notre territoire, Lola vers la mer (mais il est encore en salle) un peu plus de 1 200 en deux semaines, Nuestras Madres aux alentours de 6 000 , Duelles près de 25 000 et le champion de l’année, Le Jeune Ahmed, 33 000. Des scores assez éloignés des 200 000 entrées de Mon Ket en 2018.

Tous ces chiffres, assez bas, démontrent que le public et les professionnels du cinéma belges n’ont pas vraiment eu les mêmes goûts en 2019.

Bien sûr, il ne faut pas confondre box-office et qualité. Mais les deux ne sont pas nécessairement antinomiques non plus. Tout cela jette une ombre sur un sondage de Dedicated Research annonçant que la cérémonie des Magritte du cinéma (suivie par 169 363 téléspectateurs l’an dernier) donnerait à 33 % de la population l’envie d’aller voir des films noir-jaune-rouge. Il faut croire que chez nous, l’envie ne suffit pas pour se rendre dans les salles…

Que retenir d’autre de la soirée du dixième anniversaire des Magritte ? Cécile de France (nommée pour la cinquième fois grâce à Un monde plus grand, jamais primée à ce jour), Lubna Azabal (Tel Aviv on Fire), Anne Coesens et Veerle Baetens (Duelles) se disputeront le titre de meilleure actrice, Bouli Lanners (C’est ça l’amour), Kevin Janssens (De Patrick), Marc Zinga (La Miséricorde de la jungle) et Benoît Poelvoorde (Le Grand Bain) celui du meilleur comédien.

Avec dix nominations, Duelles d’Olivier Masset-Depasse arrive en tête, suivi du Jeune Ahmed des frères Dardenne (neuf citations) et de Lola vers la mer de Laurent Michel (sept). Notre représentant aux Oscars, Nuestras Madres de César Diaz, arrive au pied du podium avec six nominations.

Kody, le maître de cérémonie, va devoir se démener pour rendre ce dixième anniversaire vraiment festif.