Couleur Café, deuxième jour!

Deuxième jour, toujours les pieds dans l'eau mais la tête dans la bonne musique...

V.G

Couleur Café, deuxième jour!

On a remis le couvert, mieux équipés : Kway et bottes en plastique. Malheureusement, la pluie est toujours de la partie mais elle ne stoppera pas notre envie de danser. On dit souvent 'week-end pluvieux, moments heureux' (ndlr: grosse invention mais ça fonctionne parfaitement pour Couleur Café). Nous arrivons donc en fanfare pour ce deuxième jour de festival sur la scène 'Move' avec Veence Hanao, le sale gosse nous secoue dans tous les sens. On se remet sur pied pour la voix enchanteresse de Laura Mvula. On en restera scotchés. Mieux vaut deux fois qu'une: notre blufunk maker, Keziah Jones, nous aura fait vibrer en concert comme en interview. Une stature d'artiste mais, gentleman dans l'âme. Les jamaïcains légendaires de The Gladiators, accompagnés par le dynamique Droop Lion, auront reçu un accueil chaleureux sous le chapiteau Univers. On continue dans la même veine avec une autre pointure du mouvement reggae et rastafari jamaïcain: Burning Spear, qui chante à la gloire de Marcus Garvey sur la scène Titan. On court ensuite pour rattraper le show de Chance The Rapper, tambour battant! Le garçon de la Windy City aura fait bouger la jeune foule, allant même jusqu'à déplacer les barrières. On se remet de nos émotions, comme à notre habitude, avec une bonne bouffe du Bénin: beignets, haricots rouges, poulet grillé... Akua Naru, passée précédemment sur notre grill, ne nous aura pas persuadé grandement. A contrario, on aura préféré lever nos yeux au ciel pour le bouquet de feux d'artifices. Dernier concert de ce samedi, Tricky, qui jouera son dernier album, False Idols, qui lui permet de se retrouver, à l'instar de son premier opus, Maxinquaye, en 1995.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be