Plus d’une personne sur deux imagine des scènes sado-maso

Selon un sondage mené par l’Université de Montréal, entre 50 et 60 % des hommes et des femmes rapportent imaginer des activités de type sadomasochiste. Des chiffres qui pourraient expliquer le succès de « 50 nuances de Grey », dont l’adaptation au cinéma sort… pour la Saint-Valentin !

Charlotte C.

Selon un sondage mené par l’Université de Montréal, entre 50 et 60 % des hommes et des femmes rapportent imaginer des activités de type sadomasochiste. Des chiffres qui pourraient expliquer le succès de « 50 nuances de Grey », dont l’adaptation au cinéma sort… pour la Saint-Valentin !

L’imaginaire sado-maso, basé sur le jeu de rôles de dominé et dominant, a été propulsé sur le devant de la scène avec la sortie de 50 nuances de Grey, cette trilogie qui raconte les jeux amoureux SM d’un homme d’affaire puissant et d’une jeune vierge.

Premier roman érotique érigé au rang de best-seller international (plus de 100 millions d’exemplaires vendus), cet ouvrage est à l’origine d’une véritable explosion d’intérêt pour la littérature sensuelle.

Une bonne chose, selon Alexandra Hubin, sexologue : « La littérature érotique, de par sa nature suggestive, nous laisse toute la latitude nécessaire pour injecter nos propres images, et transformer les scènes décrites en nos propres fantasmes. De plus, sa lecture stimule la créativité - un bon anti-routine - et sert d’aphrodisiaque cérébral - un peu comme des préliminaires mentaux. » Lire ce genre d’ouvrage permettrait donc d’enrichir l’imaginaire sensuel, et de stimuler le désir féminin.

Retrouvez demain/vendredi, tous les conseils de notre sexologue!

Pour en savoir plus sur l’univers du BDSM, rdv sur Ma Santé Sexuelle

Les Sexperts
©DH Radio


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be