Le docteur Philippe Devos nous parle, cette fois, plus de lui que de la crise : "je ne serai jamais ministre de la Santé"

Le chef adjoint du service des soins intensifs à la clinique CHC MontLégia à Liège s'est livré dans la séquence "Il faut qu'on parle... de vous", sur DH Radio.

Le docteur Philippe Devos nous parle, cette fois, plus de lui que de la crise : "je ne serai jamais ministre de la Santé"
©Dh Radio

Dans sa nouvelle émission "Il faut qu'on parle" , le journaliste Maxime Binet (DH Radio) propose désormais une séquence plus personnelle dans laquelle son interlocuteur se livre sur des questions plus intimes.

Ce jeudi, Philippe Devos s'est prêté à l'exercice. Le chef adjoint du service des soins intensifs à la clinique CHC MontLégia à Liège a notamment expliqué qu'il n'avait jamais demandé à être tant médiatisé. Il s'est aussi confié sur les décisions politiques avec lesquelles il n'est "pas souvent d'accord".


Yannick Hansenne, infirmier-chef du service de soins intensifs, a lui aussi répondu aux questions plus personnelles posées par Maxime Binet : 


Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be