Le bon "Mauvais Western" de Jies Tenderline en découverte belge sur DH Radio

Le nouveau single du jeune auteur-compositeur-interprète liégeois est à écouter du 14 au 20 février.

Le bon "Mauvais Western" de Jies Tenderline en découverte belge sur DH Radio

Le clip fait rêver. Jies Tenderline n'a pas lésiné sur les moyens pour mettre en image son "Mauvais western", un nouveau single disponible depuis la mi-décembre. Mer bleue, ciel azur, cocotiers et cactus, tout cela a des airs de vacances. Le propos pourtant n'est pas à la fête. Il est question de séparation : "Excuse-moi si je pars en mille morceaux. Dis-le moi, j'espère, qu'on est tombé dans un mauvais western". Le tout chanté sur une rythmique contemporaine aux accents hip-hop mais mélodieuse et quelque peu lancinante.

"Mauvais western", c’est la découverte belge de la semaine à venir sur DH Radio. Le titre est signé Jies Tenderline qui n’en est pas à son coup d’essai. Ses premiers singles sont sortis en 2013, en anglais à l’époque. Car, depuis, l’artiste a changé de cap et opté pour le français dans ses chansons. Question d’authenticité, explique-t-il. De facilité aussi pour exprimer ses idées, ajoute-t-il lorsqu’il est invité à dire pourquoi il a fait ce choix. Et puis, il le concède, petit, il a été biberonné à la chanson française. Jacques Brel, bien entendu, mais pas que. Gainsbourg et Bashung également.

Pourtant, ce n’est pas dans leurs pas qu’il a débuté. Actif dans la musique depuis une dizaine d’années, Jies Tenderline a commencé par apprendre la guitare à l’Académie, dans sa ville de Liège. S’il apprécie la musique, les cours, eux, ne sont pas vraiment faits pour lui. C’est plus tard, en s’inscrivant à un atelier rock, qu’il prend du plaisir à jouer. Ça commence par des reprises qui lui donnent envie de se lancer dans l’écriture et la composition de ses propres titres. Ça se poursuit avec la création d’un groupe en compagnie de son frère, avec des reprises de Radiohead, des Arctic Monkeys aussi. Jies Tenderline est à la guitare et ça chante en anglais.

Quand l’aventure commune prend fin, le Liégeois décide d’essayer de voler de ses propres ailes. D’abord avec des textes écrits dans la langue de Shakespeare. C’est le cas pour les deux singles sortis en 2013 qui ont eu les honneurs des ondes radio. Puis en français.

"Mauvais western" comme "Utopie", son single précédent, feront tous les deux parties du premier EP que l'auteur-compositeur-interprète liégeois peaufine en ce moment. Il annonce une sortie pour l'été. D'ici là, pour découvrir l'univers de Jies Tenderline, ça se passe sur les ondes de DH Radio à partir de ce lundi et jusqu'à dimanche.

Vendredi à 14 h 30, vous avez rendez-vous à l'interview de l'artiste que vous proposera Philippe Deraymaeker. Session de rattrapage le dimanche à 9 h 30 ou alors à toute heure du jour et de la nuit sur les réseaux sociaux de la station.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be