Pour un premier livre c'est un coup de maître. Benoit d'Halluin a profité du confinement strict de 2020 pour occuper ses matinées et les consacrer à l'écriture, tandis qu'il travaillait l'après midi et le soir, à l'heure américaine.
"Une nuit sans aube" et à la fois une histoire d'amour, un thriller, une étude psychologies de personnages qui doivent apprendre à s'accepter. C'est bien rythmé et on a envie de passer à la suite. 
Une auteur très sympa et une chouette rencontre.