Ce mardi, dans l'émission quotidienne "Il faut qu'on parle " diffusée sur DH Radio, le ministre-président wallon s'est confié sur sa jeunesse, le Doudou ou encore ses journées en tant que ministre-président dans le "Face Cam".

Elio Di Rupo s'est notamment confié sur sa jeunesse:" Jusque 19 ans, j'ai vécu dans une cité ouvrière. Mon père, comme d'autres avaient entre 20 et 40 ans quand ils sont arrivés d'Italie. (...) Ils sont arrivés ici, ils sont allé à -700, -1000 mètres sous sol, extraire du charbon pour nourrir les familles. Aujourd'hui, on n'accepterait plus ça tellement c’était éprouvant, il y a eu des catastrophes abominables. Je rends hommage à mes parents, qui ont finalement sacrifiés leur existence pour leurs enfants et nous sommes le fruit de cela, donc on ne doit jamais l'oublier."