Tinder a beau avoir décomplexé des millions de célibataires et attiré au passage quelques employés de DH Radio, l'application "de rencontres" traverse une solide crise d'adolescence. À l'heure de passer au payant et de faire notamment douiller les femmes trentenaires dont l'horloge biologique commence à s'affoler, Tinder fait face à un constat d'échec. Les rencontres amoureuses sont de moins en moins nombreuses et les plans cul ne marchent pas. Thibaut Roland témoignait en expert ce matin dans le Push Café.