L'écoute en ligne, tant du côté des radios privées que des radios publiques du paysage francophone, a augmenté en moyenne de 26 pc durant le confinement, atteignant même jusqu'à +46% pour certaines chaînes, ressort-il lundi d'une étude de maRadio.be, qui chapeaute le service d'écoute Radioplayer.be. L'étude a comparé la consommation radio par internet durant le premier mois du confinement (du 16 mars au 12 avril) au mois qui l'a précédé (du 17 février au 15 mars).

Jam, station pour jeunes adultes lancée en septembre 2019 par la RTBF, et Nostalgie+ ont ainsi enregistré une hausse de leur écoute de 46%, contre 32% pour Pure et Viva+, 31% pour La Première et Musiq'3, 26% pour Mint et Bel RTL, 25% pour Nostalgie, 24% pour Chérie FM et NRJ, et respectivement 23 et 22% pour Classic 21 et Radio Contact. Must FM et Maximum FM (17%) se situent elles sous les 20 pc, de même que Vivacité, Tarmac et Fun Radio avec 16, 15 et 14%.

Du côté de la station radio du groupe IPM, DH Radio, c'est une hausse de l'ordre de 30% que l'on constate également.

"Le confinement a boosté l'écoute de la radio par internet, devenue un réflexe pour de nombreux Belges. C'est encourageant pour la radio numérique par internet qui, aux côtés du DAB+ (la radio numérique par les ondes, hors internet), est amenée à graduellement remplacer la FM", explique Eric Adelbrecht, administrateur-délégué de maRadio.be. "Ecouter la radio en ligne commence à faire partie de nos nouvelles habitudes, une évolution que l'on peut constater un peu partout en Europe."

Une nouvelle version de l'application mobile Radioplayer.be, qui permet d'accéder gratuitement à toutes les radios belges, est lancée ce lundi. "Ici, avec la mise à jour de notre App, nous nous sommes concentrés sur l'ergonomie pour un confort d'utilisation maximal. Le but est que chacun puisse à tout moment accéder facilement à sa ou ses radios préférées et aux milliers de contenus en réécoute mis à disposition par les radios", explique Eric Adelbrecht.