Dans cette séquence, le directeur et comédien du théâtre Le Public s'est exprimé sur la précarité qui touche le monde culturel depuis la crise du Covid-19. Un problème qui n'est pas récent: "La précarité de ce métier existait avant la crise du Covid mais elle a été amplifiée. Je connais beaucoup de personnes qui ont dû changer de métier, qui ont dû trouver une solution pour nourrir leurs enfants et payer leur loyer. On a vraiment laissé les gens au bord de la route... De plus, les artistes ne sont pas les mieux équipés pour s'organiser financièrement. On ne demande pas une compétence financière aux artistes. Il y a vraiment une paupérisation du secteur artistique qui est devenu gigantesque. Il faudra du temps pour se récupérer."

"Il va y avoir un besoin de surconsommation de la culture"

Michel Kacenelenbogen est, par ailleurs, très critique sur la gestion de la crise par le gouvernement belge et prévoit, de ce fait , une surconsommation de la culture à sa réouverture. "Je pense qu'il va y avoir un besoin de surconsommation de la culture pour rééquilibrer ce manque. D'ailleurs ce qu'il s'est passé Place Flagey, c'est justement un exemple d'un manque de culture ou de la mauvaise gestion de la culture depuis plusieurs mois. Que ça explose comme cela, c'est parce qu'il n'y a pas eu de possibilité de vivre du lien social et culturel. Du coup ça explose n'importe comment. Ce qu'il s'est passé place Flagey ou dans le Bois de la Cambre c'est la démonstration de la non prise en compte de toutes les solutions que peut apporter la culture." explique-t-il.

--> Découvrez également l'intégralité de l'interview de Michel Kacenelenbogen ci-dessous :