L'idée de Jan Jambon de déconfiner la Flandre avant les autres Régions est-elle réaliste ? "Je pense que ça n'a pas de sens, ni théoriquement et ni pratiquement. Pratiquement c'est difficile, vous déconfinez et vous vérifiez qui va dans les restaurants par exemple. Que ce soit uniquement des personnes qui viennent de Flandre. Il faut prendre un peu de hauteur, on parle d'immunité collective pour la société entière, donc pour la Belgique entière, mais mieux que ça : pour l'Europe", assure la spécialiste des vaccins de l'ULB, invitée de Maxime Binet ce mardi dans "Il faut qu'on parle".

Selon la chercheuse, c'est bel et bien l'immunité collective qu'il faut viser, à 70% voire "même plutôt 80%". Un chiffre qui ne se limite pas à la population belge : "C'est 7,7 milliards de personnes. Ce n'est pas la Flandre ou la Wallonie", rappelle Muriel Moser. "Il est évident que ça n'a pas de sens", insiste-t-elle à propos d'un déconfinement flamand. "Je pense que cette remarque est plus communautaire, mais il faut rester logique et scientifique".

Comment expliquer la différence entre le taux de vaccination en Flandre et en Wallonie ? "Il semble que les néerlandophones sont plus favorables aux vaccins", explique Muriel Moser. "D'un autre côté, il y a aussi peut-être un côté d'organisation pratique. On entend qu'à Bruxelles, il y a différentes communautés qui sont un peu plus isolées et moins informées", rappelle la spécialiste des vaccins.