Le futur: craintes et espoirs

D.S.

Une exposition déshabille nos croyances

ENVOYÉE SPÉCIALE EN FRANCE DOLORÈS SOMMA

PARIS Le Grand Palais sonde nos rêves et nos frayeurs! Y a du boulot. Vision du Futur est un véritable panorama de toutes les croyances qui ont nourri l'homme au fil des siècles. Car les prédictions apocalyptiques ou les conceptions utopiques qui émergent à chaque changement de millénaire ne datent pas d'hier. La manifestation la plus ancienne de la pensée du futur réside dans le rite funéraire. Il représente la première tentative de lutter contre la déchéance physique et donc de gagner la pérennité. Ensuite, l'homme a voulu bâtir pour l'éternité et multiplier les actes de bravoure pour que sa mémoire perdure après sa mort. Ainsi conservait-il au moins une existence posthume.

Deux cents pièces, dont pas mal de chefs-d'oeuvre, collectés à travers les siècles, les civilisations, les territoires géographiques reflètent les représentations que l'homme se fait du futur, depuis la nuit des temps jusqu'à ce jour. Démonstration brillante et même envoûtante.

Si le thème en soi est captivant, l'exposition possède en outre de nombreuses qualités qui augmentent encore son attrait. Une scénographie impressionnante (avec par ex. la Jérusalem céleste suspendue dans les airs), une variété de pièces de toute beauté (trésors archéologiques, peintures, sculptures, orfèvreries, miniatures, parchemins, manuscrits, maquettes, machines volantes, prototypes et installations), de très nombreux textes explicatifs qui enrichissent la visite, un fil rouge sous forme de BD fun et actuel.

Chaque culture a transcendé la mort et défié l'avenir. Chez les Hans, le défunt est enseveli avec une armée de statuettes relatant sa vie. Au 8e siècle, Komyo, une princesse japonaise, persuadée que la fin des temps était proche, fit enterrer des milliers de stûpas contenant chacun un texte, afin de laisser à ceux qui connaîtraient le prochain cycle, une trace des civilisations antérieures. Révélation, Jugement Dernier, damnation, résurrection. Chez nous, Dante subjugue les esprits. Tandis que Bouddhistes et Taoïstes admettent un jour sans fin, éternel recommencement.

L'homme repousse les limites de la terre et du ciel, plus tard de l'espace, dès lors émerge le rêve de cités idéales : La Tour de Babel, la Kinshasa du troisième millénaire hyper kitsch, les paradis exotiques de Gauguin La science-fiction prendra le relais. Ainsi s'entrechoquent interrogations et aspirations, d'une époque et d'une civilisation à l'autre!

Jusqu'au 1er janvier 2001. De 10 à 20 h. 22 H le mercredi. Entrée Champs Elysées.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be