Théatre sans frontières à Liège

Les grands noms contemporains, venus du monde entier au Festival de Liège

LIÈGE Quelle est la place de l'homme aujourd'hui? Le festival de théâtre contemporain de la communauté française tentera d'y apporter des réponses du 13 janvier au 14 février, à travers 23 spectacles. Il se déroule à Liège mais aussi à Bruxelles, à Namur, à Tournai, et à La Louvière.

Des grands noms du théâtre contemporain venus d'Allemagne (Le Berliner ensemble), de Suède (Lars Noren), de France (Jean-François Duroure), du Chili, de Chine abordent les thèmes de l'exclusion, de la guerre, du nazisme.

Cette première édition, née des cendres des Journées d'octobre lancées en 48 par Robert Maréchal, est ambitieuse. Jean-Louis Colinet, son directeur, explique ses choix.

Les pièces traitent des sujets noirs, certaines sont surtitrées. N'est-ce pas élitiste?
`Il n'y a rien d'élitiste dans ce festival. Et aucun spectacle n'est intellectuel. Tous sont liés à l'émotion, et si les sujets sont importants, ils ne sont pas nécessairement noirs. Il y a des spectacles drôles, mais qui toujours parlent des préoccupations d'aujourd'hui. Ils sont tourné vers l'homme, ça c'est contemporain.

Le surtitrage est lié au fait que le festival est international. C'est formidable, car il permet aux gens d'aborder d'autres cultures. Il s'adresse vraiment à un très large public.´

De quelle manière?
`Avec une politique de prix exceptionnelle, puisque la fourchette va de 150 F à 380 F. J'ai voulu aussi réaffirmer un lien puissant avec la cité. 25 associations liégeoises participent à travers des expositions, des films, et l'accueil de spectacles. Mirad un garçon de Bosnie sera joué dans les centres culturels. La pièce L'instruction fait intervenir 50 Liégeois sur scène dont des hommes politiques bien connus!´

Le Festival ne propose pas seulement du théâtre.
`Il est en effet ouvert à la danse, à la musique, au chant, aux marionnettes, à la lecture; car aujourd'hui les frontières entre les disciplines de la scène sont floues. Et puis, le public apprécie beaucoup la diversité.´

Quelles sont les découvertes de cette édition?
`Toutes les pièces sont des premières en Belgique hormis Chez nous. L'homme du festival est Lars Norèn, un Suédois, poète immense, très peu joué dans les théâtres de langue française.

Deux autres spectacles sont intéressants pour les formes novatrices de théâtre qu'ils proposent: Cigla et la compagnie de théâtre-danse chinoise, dont la pièce n'est pas autorisée dans leur pays.´

Renseignements et réservations au 04/221.20.20.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be