La défaite des Bleus face à la Suisse en huitième de finale de l'Euro 2020 aura déjà fait couler beaucoup d'encre, ce mardi 29 juin. Si la presse française n'a pas été tendre avec son équipe, ce sont surtout les médias internationaux qui s'en sont donnés à cœur joie, attaquant frontalement les hommes de Didier Deschamps. L'humoriste belge Alex Vizorek a également sauté sur l'occasion, dans sa chronique sur France Inter, pour en remettre une couche dans la guéguerre entre la Belgique et la France. "Alex Vizorek, quart de finaliste à l'Euro, je suis le seul autour de cette table", a-t-il lancé d'entrée de jeu.

"Je n'aurais jamais cru dire ça un jour, mais ce matin j'aurais aimé être suisse, rien que pour savoir ce que ça fait de battre la France dans un grand tournoi", a-t-il continué. "Mais bon je ne vous accable pas. Après, voilà ce qui arrive quand on veut jouer avec des enfants dans l'équipe: oui, ça court vite, mais sous pression ça rate son tir au but."

Le chroniqueur a également lancé une petite pique au journal L'Equipe. Le quotidien sportif avait publié une Une peu de temps avant le tournoi, titrée "tous les pays nous les envient" (faisant référence à Griezmann, Benzema et Mbappé). "Lol", a lâché l'humoriste hilare.

Enfin, il n'a pas pu éviter de revenir sur la fameuse demi-finale de Coupe du monde que la France a remportée face à la Belgique en 2018. "Cette défaite a des effets positifs (des Bleus face à la Suisse, ndlr. ) (...). A titre plus personnel, elle va nous permettre de vous redonner la patate chaude du seum", a ironisé Alex Vizorek. "D'ailleurs, pour nous, la compétition est terminée. Pour les Belges, dès que les Hollandais et les Français sont éliminés, on n'en a plus rien à claquer. On peut perdre contre la Macédoine de l'Ouest, on a déjà réussi le tournoi."