Des visites virtuelles et autres activités sont disponibles en ligne pour occuper vos enfants durant le confinement.

Fermés pour cause de confinement, les musées et autres lieux culturels ouvrent leurs portes sur Internet. Pour les grands mais également pour les plus petits. En un clic, ceux-ci se retrouvent à visiter le Centre belge de la bande dessinée de Bruxelles ou encore Le Pass à Frameries. Et d’en apprécier les différentes activités. Panorama des différents lieux culturels qui promettent une expérience unique sans bouger de chez soi.

Le Pass : "Le Pass est fermé mais la science, elle, est partout", nous rappelle le site du parc d’aventures scientifiques de Frameries. Celui-ci propose les Tutokids, vidéos permettant aux enfants de réaliser des expériences scientifiques diverses, du tambour magique pour comprendre la force de l’air à la fabrication du fromage en passant par la transformation de lait en plastique.

Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique : en cliquant sur l’onglet "Kids and Family" du site des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, les enfants peuvent, par exemple, découvrir, via un audioguide, une trentaine d’œuvres et de documents de la collection du Musée René Magritte. Mais également des ateliers permettant de créer leurs propres œuvres surréalistes ou encore des livres proposant de découvrir les chefs-d’œuvre du musée à travers dix grandes questions sur l’imagination, la justice, l’intelligence, la guerre, le bonheur, la croyance, la nature, la mort, le nu et l’art.

Le Musée Horta : depuis le 19 mars, le musée de Saint-Gilles donne rendez-vous, un lundi sur deux, aux enfants sur sa page Facebook. Ceux-ci peuvent y retrouver un tutoriel à réaliser à la maison intitulé hort@home for kids. Créer un éléphant, un puzzle sur Victor Horta ou encore une peinture murale, rien de plus facile avec des ateliers simples et amusants.

L’Abbaye de Villers : fermée jusqu’au 3 mai prochain, l’Abbaye de Villers propose des activités ludiques aux plus jeunes telles qu’Histoires de moines, un vlog humoristique pédagogique, ou encore des podcasts racontant de façon décalée le quotidien du monastère et des moines. Tout cela à côté d’un dossier d’activités et d’un carnet ludique invitant les enfants à jouer avec des reconstitutions dessinées de l’Abbaye au Moyen Âge.

Le Centre belge de la bande dessinée : avec "Museum at home", le CBBD propose des activités virtuelles comme la présentation d’expositions, de bandes dessinées ou encore la rencontre avec des artistes. Le centre est également à visiter via Google Street View.

Le Musée des enfants : "Parce que tout le monde doit rester à la maison, le musée se dématérialise et arrive dans vos chaumières !"Pendant le confinement, le Musée des enfants travaille à proposer une activité par jour à ceux qui s’ennuient ou tournent en rond. Une exposition intitulée Des ailes pour grandir est accessible, au même titre que cinq ateliers (cuisine, bricolage d’Émile, construction, contes et théâtre). Sam et Nina proposent également aux enfants de les rejoindre sur Radio Relax pour partager un moment de relaxation.

Chez nos voisins français 

Pendant le confinement, il est également possible de découvrir les musées qui se trouvent hors de nos frontières. Nombreux d’entre eux, et pas des moindres, proposent des activités pour les enfants. En voici quelques-uns. Le Louvre de Paris propose des contenus gratuits pour occuper toute la famille. Lecture, coloriages, vidéos et activités ludiques; ceux-ci sont répartis en plusieurs catégories d’âge. À partir de 3 ans, les enfants pourront, par exemple, lire leur premier imagier du Louvre. Les 7 ans et plus pourront, quant à eux, profiter de contes animés plein de rebondissements. Le Grand Palais propose, de son côté, des activités en ligne tirées d’anciennes expositions qu’il a abritées telles que Gauguin, Kupka ou encore Niki de Saint Phalle. Enfin, le site Les petits MO propose de partir, aux côtés de leurs deux mascottes, Pompon et Lily, à la découverte des œuvres des musées d’Orsay et de l’Orangerie. Il est même possible de préparer sa future visite au musée en ligne.

© IPM