La défaite des Bleus offre aux Belges une occasion en or de prendre leur revanche sur leurs voisins. Après les nombreuses moqueries concernant le "seum" suite à la demi-finale de 2018, certains humoristes en ont profité pour se payer la tête des champions du monde . C'est le cas notamment d' Alex Vizorek et de Guillermo Guiz. Nos compatriotes, tous deux chroniqueurs sur France Inter, n'ont pas manqué de vanner leurs collègues. Mais il n'y a pas que de l'équipe de Deschamps dont s'est moqué Guillermo Guiz. Il en a en effet profité pour tacler gentiment les Diables rouges. 

Revenant sur la victoire de notre équipe nationale face au Portugal, l'humoriste ne s'est pas montré impressionné par ce huitième de finale. "On a joué comme des sacs à foutre, j'étais tendu de ouf. Quand la Belgique a marqué, j'ai crié tellement fort que le GIGN (le groupe d'intervention de la gendarmerie nationale) a débarqué", a-t-il ironisé. 

Guillermo Guiz s'est montré perplexe quant à l'issue du match. "Au final, on a gagné, je ne sais pas comment on a fait. Ils analysent le truc au Vatican", a-t-il encore ajouté. "Il y a suspicion de miracle. Le pape François m'a appelé, il m'a dit: 'Quand j'arrête, je veux que ce soit Thibaut Courtois qui reprenne ma place vraiment'."

Enfin, le Belge n'a pas caché son inquiétude quand au quart de finale face à l'Italie. "Il y a quand même un gros risque qu'on se fasse défoncer, c'est pour ça que je préférais ne pas parler de foot ce matin", a-t-il conclu.