Vivacité (14,03%) maintient sa deuxième position, toujours devant Radio Contact (11,99%). Classic 21 (11,30%) ravit la quatrième place à Bel RTL (9,81%). Viennent ensuite La Première (7,30%), NRJ (6,72%), Pure (4,27%), Musiq'3 (2,19%), et Fun Radio (2,03%).

Avec 1,38% de parts de marché, DH Radio est en léger progrès. La station du groupe IPM se félicite d'avoir stabilisé ses résultats pendant la période particulière que nous venons de traverser (Covid et post-Covid) tant sur le public des 12 ans et plus que sur sa cible, les 18-44 ans.

Plus loin derrière, on retrouve aussi Viva+ (0,45%), Tarmac (0,17%), Chérie (0,14%), 1RCF (0,05%), Jam (0,03%) et RTBF MIX (0,02%).

Les réseaux provinciaux ont également été scrutés. Sud Radio (Hainaut, 0,60%) se positionne devant Must FM (Namur-Luxembourg, 0,38%), la radio liégeoise Maximum FM (0,33%), Antipode (Brabant wallon, 0,20%) et BXFM (Bruxelles, 0,01%).

En Flandre, Radio 2 (VRT) domine toujours le paysage radiophonique avec 29% des parts de marché, devant Q-Music (10,45%) et MNM (VRT, 10,07%).

La consommation radiophonique et la méthodologie du CIM ont été modifiées en raison de la pandémie de coronavirus. Avant le Covid-19, 70% des personnes interviewées par l'étude étaient recrutées en face à face, à leur domicile, et 30% via internet. Les enquêtes face à face ont été remplacées par des enquêtes téléphoniques dès le mois de mai. Il n'y a pas eu d'enquêtes en mars et avril.