Le Conseil de déontologie journalistique a constaté ce 15 décembre 2021 que La Dernière Heure n’avait pas respecté les art. 1 (respect de la vérité / vérification) et 3 (omission / déformation d’information) du Code de déontologie dans un article d’analyse consacré à la situation de Bel RTL et au titre de Une qui l’annonçait. Il a estimé que le titre de Une, en usant du mot « guerre », ne respectait pas et déformait les conclusions de l’analyse produite par le journaliste au risque de tromper le lecteur qui ne lirait pas l’article ou qui le lirait sur base de l’information donnée en Une. Il a également observé que le journaliste, qui n’avait pas sollicité d’informations auprès de la direction de RTL alors qu’il évaluait l’incidence de décisions stratégiques sur les audiences de la radio, s’était privé de la possibilité de disposer d’éléments qui auraient constitué un éclairage essentiel pour son analyse.

L’avis complet du CDJ peut être consulté ici.